En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

L’Italie met l’énergie solaire en tuiles

Des toits écolos et toujours aussi beaux

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 11 août 2016

Antoine Lebrun

L’Italie met l’énergie solaire en tuiles

L’heure est plus que jamais à l’énergie renouvelable. Et à ce petit jeu, l’Italie se révèle être une source d’inspiration grandissante. Après le carrelage générant de l’électricité avec nos pas, une société transalpine a créé Invisible Solar, une tuile dissimulant une panneau photovoltaïque. Le parfait moyen d’allier design et énergie propre. Et le marché est colossal.

L’Italie a de la suite dans les idées. Après le carrelage produisant de l’électricité avec nos pas, les Transalpins ont une fois encore fait preuve de la fertilité de leur fibre innovatrice. Les panneaux solaires ne valent pas de jolies tuiles oranges et certains se montrent réticents à l’idée d’en habiller leur toit. Pire encore, certaines communes refusent purement et simplement qu’ils soient installés. Pour contrer toutes ces contraintes, une entreprise ritale vient de créer une tuile dissimulant un dispositif photovoltaïque. Fini le temps des grosses plaques noirâtres, place à la technologie discrète.

Outre l’aspect esthétique, cette invention ouvre la porte à un marché sans limites. Car au-delà des maisons récentes, les tuiles photovoltaïques pourront aussi équiper les vieilles chaumières du siècle dernier. Pas de jaloux, tout le monde sera logé à la même enseigne. Et l’apport énergétique devrait grimper en flèche. 

Invisible Solar, l’écologie dissimulée

Baptisé Invisible Solar, le dispositif inventé par la société Dyaqua s’intègre parfaitement dans une stratégie commerciale bien ficelée : l’intégration esthétique des énergies renouvelables. Car si, l’apport écologique de ce type de création est certain, les finitions esthétiques laissent parfois à désirer. Entre éoliennes aussi bruyantes que visuellement dérangeantes (pour certains) et panneaux solaires pas toujours attrayants, le design des énergies renouvelables ne convainc pas tout son monde. 

Pas toujours jojo, les panneaux photovoltaïques vont maintenant pouvoir passer inaperçus. Et l’intérêt ne s’arrête pas là puisque l’installation des tuiles Invisible Solar est bien moins contraignante que celle des panneaux solaires classiques. Aujourd’hui, les bâtiments historiques ne peuvent pas toujours accueillir de panneaux solaires sur leurs toits "au motif de la protection du patrimoine bâti ou non bâti, des paysages ou des perspectives monumentales et urbains" d’après les Chartes et guides des panneaux solaires. Préservés par les Architectes des bâtiments de France (ANABF), les logis protégés n’arborent que très rarement des panneaux énergétiques. Mais tout ça devrait être désormais contourner. Et c’est tant mieux. 

Chic jusqu’au bout des tuiles

Mais nos voisins italiens s’y connaissent niveau look. Alors ils ont pensé à absolument tout. Invisible Solar peut s’adapter à toutes les régions : style provençal pour la Cote d’Azur par exemple, avec des tuiles en argile, fabriquées localement. Commercialisées en Italie depuis quelques semaines, les tuiles de Dyaqua vont bientôt envahir les centres historiques de Florence, Venise ou encore Rome. Une révolution sur nos toits. Une révolution qui protège aussi les habitations et les imperméabilise, le tout en purifiant l’air environnant. Cerise sur la tuile : la surface est aussi totalement auto-nettoyante. Une certaine idée du futur. 

Source image : © Dyaqua

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier Les génies du futur

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe