En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

À 7 ans, Ryan est déjà à la tête de sa start-up de recyclage

Alors que toi tu cherches un stage non-rémunéré dans la vente. A 34 ans.

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 3 févr. 2017

À 7 ans, Ryan est déjà à la tête de sa start-up de recyclage

Pendant que certains passent leur vie à chercher leur vocation sans jamais la trouver, d’autres la dénichent dès le plus jeune âge. A 3 ans, Ryan Hickman s’est découvert une passion pour le tri des déchets. 4 ans plus tard, sa fibre écolo s’est changée en un business florissant.

Que faisiez-vous à 7 ans ? Les souvenirs sont flous mais vous passiez sans doute vos journées à courir derrière un ballon, à dégommer les touches A et B de votre Game Boy Color ou encore à arracher les longs cheveux blonds de votre poupée Barbie. Ryan Hickman, lui, prend son pied à trier des déchets. Une passion qui ne doute pas d’hier puisque le serial-trieur a débuté son art à seulement 3 ans, après avoir accompagné son père dans un centre de recyclage. En rentrant chez lui, le jeune enfant se met alors à rassembler, nettoyer, trier et échanger les déchets recyclables. L’enfant rêvé.

Consciente de la fibre écolo de son fiston, sa maman lui offre de jolis sacs à collecter qu’il s’empresse d’aller distribuer à tout le voisinage. La Ryan’s Recycling Company – une petite start-up de recyclage – était née ! Une entreprise qui n’a de petit que son fondateur puisqu’elle affiche, 4 ans après sa création, un bilan énorme de 22 tonnes de déchets recyclés et 200 000 canettes et bouteilles récupérées.

10 000 € récoltés, 1 500 € reversés

Aujourd’hui, Ryan est une vraie vedette et a étendu son activité à 5 quartiers différents et auprès de 40 clients. Les déchets récupérés, il les répartit dans les poubelles de tri placées dans l’arrière-cour de la maison familiale avant de se rendre, chaque week-end et avec ses parents, au centre de tri pour se débarrasser de tout ça. Fort de son activité, le rejeton Hickman a déjà pu assurer une partie de son avenir : les 10 000 dollars (environ 9 400 euros) collectés ont été déposés sur un compte en banque destiné à financer ses futures études.

Egoïste le mioche ? Pas le moins du monde ! En plus de son pactole perso, Ryan a reversé 1 600 dollars (1 500 euros) à des oeuvres caritatives. Une solidarité qui lui a valu d’être désigné jeune ambassadeur du Pacific Marine Mammal Center (un centre de sauvetage pour les mammifères marins). Une juste récompense d’après sa maman Andrea.

Je pense qu’il a déteint sur chacun d’entre nous. Tu te retrouves à marcher dans la rue et à ramasser systématiquement les déchets par terre au lieu de passer à côté et de les laisser là. Ryan est vraiment passionné par ça et il aime tout autant transmettre sa passion. Andrea Hickman, mère de Ryan

Pour une fois qu’on peut suivre l’exemple d’un gamin de 7 ans, on ne va pas se gêner !

Source image : © Inhabitat / Ryans Recycling Company

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Déchets et gestes

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe