En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Séchez vos larmes : les règles douloureuses, c'est fini !

L'invention qui vous évitera les coups de sang

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 23 mai 2016

Antoine Lebrun

Séchez vos larmes : les règles douloureuses, c'est fini !

Chaque mois la même rengaine. Lorsque les règles arrivent, d'horribles crampes sont trop souvent de la partie. Incapables de bouger, nombre de femmes comptent les secondes en espérant un lendemain meilleur. Des douleurs qui pourraient appartenir au passé grâce à une invention nommée Livia.

La dysmenorrhée. Ce nom ne vous dit sans doute pas grand chose mais il s’agit ici du cauchemar de 50% des femmes. Chaque mois, l’arrivée des règles rime avec douleur et appréhension. Et comme souvent, il s’agit d’un mal que nous les hommes ne pouvons pas comprendre ni imaginer. Pour éclairer nos lanternes, une artiste japonaise a inventé, en 2010, "Menstruation Machine", un robot reproduisant la douleur des règles pour les valeureux curieux. Maintenant, on peut donc savoir. Alléluia ! Mais pendant ce temps-là, ces dames restent pliées en 4 en attendant que l’acharnement ne cesse. Redressez-vous : les règles douloureuses, c’est bientôt fini !


Livia est une société israélienne. Dans une campagne de financement participatif sur la plateforme Indiegogo, l’entreprise s’engage à supprimer définitivement les douleurs menstruelles via une technologie portable révolutionnaire. Mouais... Comme souvent lorsqu’une boîte se décide à lancer quelque chose dont tout le monde a besoin depuis des décennies, le scepticisme est de rigueur. Mais à y regarder de plus près, on s’aperçoit vite que Livia n’est pas une blague, les quelques 470 000 $ déjà récoltés sont là pour en témoigner. 470 000 $ sur un objectif de 50 000 $. Soit une mission accomplie à 940 %.

Pour les femmes, par les hommes

Dans une drôle de vidéo explicative, la compagnie indique que ces douleurs immondes viennent des connexions nerveuses entre le vagin et le cerveau. Bloquez cette communication et la souffrance disparaît. Pour ce faire, le professeur Bari Kaplan, neurologue en charge des recherches de Livia, a trouvé une formule miracle : un petit boîtier, similaire à un vieil iPod Nano, relié à deux électrodes qui, une fois placés sur le ventre et activés, balancent des vibrations. Résultat : les nerfs sont occupés par ces vibrations et la douleur s'estompe illico. Merci qui ?


Comme dit plus haut, les hommes ne comprennent pas grand chose aux règles douloureuses. Et pourtant… Aussi ironique que cela puisse paraître, l’invention sort des têtes de trois beaux mâles : Bari Kaplan donc mais aussi Chen et Zvi Nahum, père et fils unis dans la lutte contre les maux féminins. Prends ça, préjugé ! 

Critique dithyrambique et sortie en octobre 2016

Imprimé en 3D, le dispositif a été distribué, en avant-première, à une poignée de journalistes américaines. S’apprêtant à tester un énième gadget à l’utilité relative, ces dernières ne s’attendaient pas à un tel résultat. Cosmopolitan, Glamour, Seventeen, HuffPost,… Tous sont unanimes : Livia vient de créer "une technologie qui change la vie et met fin pour de vrai aux douleurs de règles", "une invention géniale qui fournit un ‘interrupteur’ pour les crampes", et "le meilleur outil que j’ai jamais essayé". Plébiscite


Emma Lord, éminente journaliste pour Bustle (un média réservés aux femmes), résume parfaitement sa pensée : "On est en 2016, les mecs. On a des Hoverboard, une femme qui se présente à la présidence et des milkshakes de la taille d’une montagne. Il est plus que temps que nous ayons ‘règles non douloureuses’ sur la liste des choses que l’Humanité est capable de faire." On dirait bien qu’on tient une pépite. Les premiers appareils devraient être distribués d’ici octobre prochain dans le monde entier. Le prix ? 149 $ au détail. En plus d’être accessible, Livia est personnalisable avec différentes couleurs. De quoi vous soulager avec style. Un petit conseil : d’ici octobre, arrêtez l’Ibuprofène, qui creuse votre porte-monnaie et pourrit votre santé, et mettez quelques billets de côté. Courage, la (bonne) fin est proche !

Source image : © babyproofedparents.com

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier Les génies du futur

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe