En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Solidhair, quand la solidarité se creuse la tête

Pour que la maladie ne vous donne plus de cheveux blancs

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 10 oct. 2016

Antoine Lebrun

Solidhair, quand la solidarité se creuse la tête

Le cheveu, cette richesse sans limite. Après quelques coups de ciseaux, les cheveux éparpillés sur le sol terminent trop souvent à la poubelle. Mais votre tignasse aussi se recycle. L’association Solid’hair collecte les cheveux et les revend aux perruquiers en quête de matière première. L’argent récolté est ensuite utilisé pour financer les prothèses capillaires des personnes atteintes de cancer.

Trop c’est trop. Vous avez beau vouer un culte sans faille à votre coiffure vintage, force est de constater que ça devient n’importe quoi. Entre épis dantesques et platitude, vos cheveux ont grand besoin d’un coup de ciseau. Oui, ça fait mal au coeur mais il faut souffrir pour être belle (ou beau, on n’est pas du genre excluant). On compte sur vous pour retenir vos larmes en voyant vos jolies mèches arborer le carrelage de votre coiffeur attitré. Rassurez-vous : vos cheveux pourraient faire des heureux. C’est bien mieux que de finir à la poubelle et vous pourrez quand même garder une petite poignée en souvenir. 

Le cheveu, c’est l’outil de travail du perruquier. Et celui-ci n’en a jamais assez en stock. Alors au lieu de vous en débarrasser sans réfléchir, offrez-les à l’association Solidhair. Depuis mars 2015, Solidhair collecte les cheveux de milliers de généreux donateurs. L’objectif : les revendre aux perruquiers. Un astucieux moyen de se remplir les poches ? Pas vraiment : l’argent récolté permet de subventionner les prothèses capillaires des personnes atteintes d’un cancer et en difficultés financières. Quand la solidarité tombe de nos têtes. 

Plus de 650 salons partenaires en France

Pour comprendre l‘importance de l’association, il faut étudier un peu les habitudes de notre chère sécurité sociale. Actuellement, la Sécu rembourse les prothèses capillaires des patients jusqu’à 125 €. Sauf que celles-ci sont souvent bien plus couteuses. Avec Solidhair, les bénéficiaires peuvent ajoutent 300 € à cette prise en charge. De quoi s’offrir une moumoute digne d’un candidat à l'investiture américaine… (on a bien dit UN candidat).

Mais attention, seuls les cheveux d’élite sont acceptés. Voici quelques conditions à remplir pour donner une seconde vie à votre tignasse : 

  • Les mèches doivent mesurer au moins 25 cm. Passer d’une coupe en brosse à la boule à z ne fera donc pas l’affaire. 
  • Les cheveux ne doivent pas être emmêlés. Un bon coup de peigne avant de couper. 
  • Les cheveux doivent être coupés secs et propres. 
  • Le coup de ciseau doit être net et propre (un détail essentiel à la fabrication des perruques).
  • Le tout doit être enroulé dans du papier essuie-tout, mis sous enveloppe puis expédié par La Poste à l’adresse de l’association (Solidhair, 14, rue des Fauvettes, 95450 Us).

Des conditions strictes qui valent le coup. Pour faire don de vos cheveux, vous pouvez soit vous les couper vous-même soit vous rendre dans l’un des 650 salons de coiffure partenaires (la liste ici). Une solidarité gagnant/gagnant loin d’être tirée par les cheveux. 

Source image : © La Gazette du Val d'Oise / La Boîte à Sally /

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier Déchets et gestes

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe