En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Tree in the House : quand la maison prend racine en forêt

La cabane dans les arbres mieux que dans nos rêves

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 13 avr. 2016

Tree in the House : quand la maison prend racine en forêt

Une maison de verre construite autour d’un arbre en pleine forêt. C’est l’idée d’un architecte kazakh qui désire faire vivre l’Homme en harmonie avec la nature. Si elle est en construction au Kazakhstan, elle pourrait bientôt arriver chez nous. On adore. Et on jure que vous aussi.

Quel enfant n’a pas rêvé d’une cabane perchée dans un arbre ? D’ailleurs, vous vous surprenez parfois à vous imaginer au milieu des branches, en parfaite symbiose avec une nature verdoyante. Une utopie pour les citadins que nous sommes devenus… 


Mais un architecte kazakh de l’agence « A Masow Architects" a imaginé beaucoup plus que ça. LE rêve ultime : une maison cylindrique toute en verre bâtie autour d’un vaste et majestueux arbre au coeur de la forêt. Une bonne raison de quitter nos tours de béton.

C’est pour nous redonner l’envie de délaisser les grandes villes qu’Aibek Almassov, le doux patronyme du génial inventeur, a décidé de construire « Tree in the House », une demeure en harmonie totale avec la nature. Formée d’une structure en verre transparente, elle englobe un gigantesque arbre central et offre une vue panoramique sur la végétation qui l’entoure et le ciel qui la domine. Inutile de sortir de chez soi pour se promener en forêt. 

Déjà futuriste…et bientôt responsable ?

Depuis ses premiers plans imaginés en 2013, la maison perchée a attiré de nombreux investisseurs. Parmi eux, un fabricant de verre et de panneaux solaires a décroché le gros lot et s'est fixé un objectif ambitieux : rendre cette merveille éco-responsable. 

Si la construction a d’ores et déjà débuté (dans les forêts montagneuses d'Almaty, l'une des principales villes du Kazakhstan), le rêve de chacun n’a pas encore pris forme. Et si l’arbre continuait sa croissance ? No stress, le « modèle sélectionné » est arrivé à maturité et ne représentera aucun risque pour la structure du logis.


Petit bémol tout de même : qu’il ait des feuilles ou des épines, l’arbre central les perdra forcément à l’automne, laissant place à des heures de ménage forcé… Prévenez votre patron, vous poserez vos RTT en octobre. 


Source image : © amasow.com

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Emporté par la foule

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe