En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Burger and Wells, le burger à la sauce écolo

Le pêché n'a jamais semblé aussi naturel

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 14 oct. 2016

Burger and Wells, le burger à la sauce écolo

Dans tous les coins de rues, ils fleurissent. Ils, ce sont les fast-food alternatifs. Servants des produits frais et souvent faits maisons, ces nouveaux restaurants tentent de concurrencer les mastodontes du secteur. A Lyon, Burger and Wells a choisi son créneau : du bio, de l’écolo et du local. Après trois années passées à régaler le festival Jazz à Vienne, l’aventure BW gagne la ville et compte bien faire du burger le plaisir responsable de demain.

La cause écolo résonne dans vos oreilles comme une évidence. Vous triez vos déchets, vous surveillez votre consommation énergétique et vous faites même pipi sous la douche pour économiser les chasses d’eau. Bref, vous êtes un exemple pour nous tous. Mais vous avez un point faible : les fast-food. Vous avez beau avoir une hygiène de vie irréprochable 99 % du temps, vous ne pouvez empêcher cette irrémédiable envie de vous faire péter le bide avec un bon gros burger des familles. Achille avait son talon, vous avez votre estomac. 

Deux choses : d’abord, craquer pour un burger graillon de temps en temps n’est pas forcément une plaie même si vous pourriez tout de même éviter. Ensuite, vous allez pouvoir retrouver le sourire et vous accorder votre "folie" mensuelle (bon, on sait que c’est plutôt hebdomadaire mais on a quand même une réputation à honorer) tout en restant dans votre ligne de conduite irréprochable : bio, écolo et local. 

Le burger, ce local de l’étape

Après trois années de test passées sur le festival Jazz à Vienne, Burger and Wells arrive en ville. Et cette fois, personne ne va changer de trottoir (ce clin d’oeil est pour toi Daniel, grand fan de burgers que tu étais certainement). En plein centre de Lyon, près de l'Hôtel-de-Ville, Camille le cuistot et David l’épicurien averti ont enfin pris leurs quartiers à deux pas…d’un McDonald’s. Leur mission : proposer une restauration rapide capable de faire de l’ombre aux fast-food traditionnels à grands coups de produits locaux et bio. La malbouffe américaine à la sauce hygiène de vie.

A la carte, la composition ne laisse pas beaucoup de place pour l’hésitation, formation en 4-4-2 : 4 burgers (dont un veggie), 4 salades (dont une veggie) et 2 hot dogs. Rien d’incroyable à l’exception près qu’aucun des ingrédients cuisinés n’a mis le nez en dehors des frontières régionales. On ment un peu quand même : la vanille de Madagascar (servie dans des glaces bio dont les autres ingrédients viennent d’Ardèche) n’est pas vraiment de chez nous mais c’est la meilleure de toutes alors on accepte cette fantaisie qui confirme la règle. 

De l’écolo à toutes les sauces

Niveau burger, on a droit à un pain gourmand/croquant riche en farine de blé bio et à un steak cuit à la minute et saignant. Les délicieuses frites maisons font bien plus qu’accompagner le repas - big-up au supplément parmesan saupoudré par-dessus - et la boisson maison bio (comprise dans tous les menus et en libre-service) ajoute une touche de légèreté au tout. Mission réussie et ventre bien rempli en quelques minutes et à peine 10 €. Votre vilain défaut se change en originalité respectueuse : toutes nos félicitations.

Mais la bouffe ne fait pas tout chez Burger and Wells. Si l’espace est similaire à celui d’un fast-food classique avec ses 80 places, l’écologie est partout : les contenants servant de support à votre gueuleton sont biodégradables et le mobilier sur lequel poser vos petits postérieurs est recyclé de vieilles armoires (tabourets Api’up et pieds de tables TipToe). Et le rendu en jette sacrément ! Enfin, on a gardé le meilleur pour la fin, la graine de sésame sur le burger serions-nous tentés de dire : 1 % du prix de chaque commande est reversé aux associations Surfrider -protection des océans - et Mountainriders - le développement durable en montagne -. Même dans l’écologie, le burger a un bel avenir. 

Source image : © Mlittlewing / Antoine Lebrun

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Droit dans mes bottes

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe