En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

La fourchette électrique ramène son grain de sel

Débouchées, vos artères seront bouche bée

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 6 avr. 2016

La fourchette électrique ramène son grain de sel

Face aux dangers du sel sur l’organisme, des chercheurs japonais ont mis au point une fourchette révolutionnaire. Grâce à des décharges électriques, elle stimule les papilles pour reproduire le goût du sel au moment où la personne porte les aliments à la bouche. Encore au stade de prototype, cette nouveauté pourrait voir le jour prochainement. De quoi amener du piment dans nos vies et du sel sur nos papilles.

"L’abus de tout est mauvais" m’a toujours répété mon grand-père. Mais certains aliments laissent plus de traces que d’autres. D’après l’OMS, nous consommons entre 9 et 12 grammes de sel par jour. C’est deux fois plus que l’apport maximum recommandé. A terme, cette fâcheuse habitude contribue à l’hypertension artérielle (qui concerne tout de même 1/3 des plus de 25 ans) et accroît le risque de maladie cardiovasculaire, d’accident vasculaire cérébral (AVC) et d’infarctus du myocarde. Rien de bien réjouissant. De ce fait, l’hypertension oblige les victimes à suivre un régime alimentaire strict sans sel. Et sans sel, la nourriture perd de sa superbe. 

C’est justement pour redonner le plaisir de manger aux plus malheureux qu'Hiromi Nakamura, chercheur au Rekimoto Lab de l’Université de Tokyo, a trouvé la parade : une fourchette qui, par l’intermédiaire de légères décharges électriques sur les papilles, donne une sensation de salinité à la bouche. Soumise au courant, la langue est trompée et persuadée d’avoir affaire à un aliment salé. De quoi relever les mets les plus fades. 

via GIPHY

Comment ça marche ? C’est assez simple. Munie d’un circuit électrique et d’une batterie rechargeable en son manche, la fourchette s’active dès lors que son bouton d’alimentation est pressé. Il suffit donc d’appuyer sur l’interrupteur quand les aliments sont portés en bouche pour ressentir la décharge. C'est bête comme chou. 

N’en faites pas trop ou vous mangerez du métal

Mais là encore, l’abus est déconseillé. Sur le dessus de l’appareil, une molette permet de régler trois niveaux de stimulation selon les goûts de chacun. Si les essais réalisés sur des plats japonais se sont avérés concluants, un journaliste du quotidien Nikkei Technology, qui a testé le produit, a expliqué qu’une intensité électrique élevée donnait un goût métallique au repas. Le progrès avance mais l’Homme ne se nourrit pas encore d’acier. 


Si les fourchettes vont être testées dans les restaurants japonais "No Salt Restaurant", quelques progrès sont encore à faire avant une éventuelle commercialisation. Notamment celui de la rendre waterproof car, pour l’heure, l’innovation prend l’eau et n’y résiste pas. Votre lave-vaisselle aura donc raison de son efficacité… La bonne nouvelle, en revanche, est que le prototype n’a coûté qu’une quinzaine d’euros, de quoi imaginer un produit final très accessible. L’addition pourrait se révéler bien moins salée que la fourchette. 

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Emporté par la foule

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe