En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Scan Eat, l'indispensable appareil anti-pesticides

Une pomme un peu trop verte ? Un petit coup de scan et vous saurez

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 23 juin 2016

Antoine Lebrun

Scan Eat, l'indispensable appareil anti-pesticides

Les autorités sanitaires leur font la guerre mais ils restent très présents. Oui, nous parlons des pesticides. Ces cochonneries que nous avalons (malgré nous) quotidiennement sont indétectables à l’oeil nu. Ca tombe bien : un étudiant de 24 ans a inventé un appareil permettant de détecter la présence de pesticides sur les fruits et légumes. Une révolution dans nos bouches.

Les fruits et légumes sont la base d’une alimentation saine. Pour être bien dans ses baskets, on nous rabâche qu’il nous en faut au moins 5 par jour. Des fruits et légumes oui, mais avec pesticides non ! Et c’est là que ça se complique : si la belle pomme bien verte nous attire comme un pot de miel attire Winnie l’Ourson, comment savoir si celle-ci a été couverte de pesticides ? A l’oeil nu, c’est simplement impossible… Jusqu’à aujourd'hui en tout cas ! Simon Bernard étudie à l’Ecole nationale supérieure maritime du Havre (ENSM). Pas grand chose à voir avec les légumes donc mais le garçon adore faire marcher sa matière grise. A 24 ans, le jeune homme a mis au point Scan Eat, un appareil permettant de détecter les pesticides sur tous nos produits. Quand on sait que près de 67 000 tonnes de pesticides sont utilisés chaque année en France (et 1 000€ chaque seconde dans le monde), ça peut être utile. 

Pollution des fruits et légumes...mais pas que !

"J’ai entendu parler d’une technologie, commercialisée l’an dernier, de spectromètre infrarouge miniaturisé à la taille d’une petite clef USB, raconte Simon Bernard au journal Paris-Normandie. Je me suis rendu compte qu’elle pouvait être utilisée pour détecter la présence et le taux acceptable ou non de pesticides dans les aliments de type fruits et légumes." En d’autres termes, une sorte de petite clé USB vous suffira pour tester vos fruits et légumes directement sur l’étal du supermarché. Mais Scan Eat ne se consacre pas qu’à la nourriture. L’appareil permet également de mesurer la pollution de l’air et de l’eau. Le partenaire indispensable de votre corps.

Tremble, toi le producteur véreux !

Forcément, l’invention du Normand est très vite arrivée aux oreilles attentives des experts qui lui ont décerné, le 31 mai dernier, le 1er prix du concours GreenTech, une compétition récompensant les meilleurs idées alliant numérique et écologie. Et ça, c’est le détail qui change tout : avec cette distinction, Simon Bernard va bénéficier d’un accompagnement pour développer son invention en plus d’un gros coup de pouce de 150 000€. Ca aide. 

De plus en plus, le consommateur veut savoir d’où viennent ses produits et comment ils sont traités. Si la confiance est de rigueur envers producteurs et vendeurs de fruits et légumes, un outil comme Scan Eat pourrait nous rassurer définitivement. Aucune date de commercialisation n’a encore été annoncée mais on a bon espoir de voir cette révolution arriver bientôt. D’ici là, on en connaît certains qui vont passer plus de temps à traiter leurs récoltes. Et c’est tant mieux !

Source image : ©sustainablepulse.com/precisionnutrition.com

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier L'air part en fumée

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe