En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Si on cueillait nos légumes au supermarché ?

Faire ses courses en passant pour un fermier, c'est possible !

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 11 avr. 2016

Antoine Lebrun

Si on cueillait nos légumes au supermarché ?

A Berlin, une grande surface propose à ses clients de cueillir eux-mêmes légumes, herbes et plantes. L’idée sort de la tête de la start-up Infarm qui a installé une serre verticale dans le supermarché.

Vous doutez de la provenance et de la fraîcheur des légumes que vous achetez en grande surface ? Infarm a trouvé un moyen de vous rassurer. Cette start-up allemande, qui a fait de la culture citadine son cheval de bataille, a installé une petite serre verticale dans un supermarché Metro de Berlin. L’objectif : court-circuiter la chaîne de distribution en proposant plantes, herbes et légumes frais toute l’année. Les clients peuvent ainsi directement cueillir les pousses à  maturité dont ils sont friands.

Formée de biologistes et de spécialistes en robotique, la start-up propose un nouveau modèle de consommation, basé sur l’autosuffisance alimentaire. Et les motivations sont multiples : limiter l’importation, le transport et donc les émissions de CO2. "Plus d’intermédiaires, et plus de gâchis alimentaire à la fin. Et en sus, zéro pesticides et 90 % d’économies d’eau", a expliqué le chargé de projet Shani Leiderman à nos confrère de We Demain

Plus de qualité, moins d’espace

Que d’avantages donc. Et ça ne s’arrête pas là. Le "Kräuter Garden", comme il est appelé par nos voisins teutons, ne mesure que 5 m2. C’est beaucoup moins que les étalages de légumes traditionnels. Sa verticalité lui permet de faire grandir les plants qui l’habitent avec une technique particulière, l’hydroponie. Un terme qui peut effrayer mais au sens finalement simple : les végétaux sont cultivés hors-sol sur des surfaces dites « neutres » telles que le sable, la laine de roche ou encore l’argile. La lumière du soleil est remplacée par des lampes LED à faible consommation énergétique et toute la technologie de la serre est contrôlée à distance par le biais d’une application mobile. 

Ce prototype de microferme occupera le supermarché Metro jusqu’en octobre prochain. La start-up Infarm fait partie des lauréats du concours allemand Vision Award qui récompense les idées novatrices et audacieuses. On est prêts à parier que celle-ci se concrétisera… Et vous ? 

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier Droit dans mes bottes

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe