En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

TOP 7 des légumes à faire pousser chez soi

Pas besoin de vivre au Far West pour être fermier

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 7 juin 2016

TOP 7 des légumes à faire pousser chez soi

Alors que le déluge s'achève à peine, il est grand temps de se mettre au vert et de se préparer pour l'été. Hello Demain vous a concocté une liste de légumes à faire pousser chez vous, que vous viviez en appartement, maison ou sous une tente. Eau, terre et soleil suffiront à faire grandir vos créations. Profitez-en vite avant que la grêle ne vienne détruire vos rêves.

Vous vous rêvez en fermier texan. D’ailleurs, vous disposez de tout le starter-pack du parfait américain amateur de rodéo : chapeau de cow-boy vissé sur la tête, brin d’herbe au bec et salopette, vous vous voyez déjà posé sur votre canasson tout en admirant vos hectares de potagers à la verdure inégalable. Sauf que vous survivez dans un pauvre 25m2 parisien (ce qui doit coûter à peu près autant qu’un ranch au Texas). Entre petits espaces, pollution et manque de soleil, vos envies de jardinage en prennent un sérieux coup. Mais des solutions existent. Voici les 7 légumes capitaux à faire pousser et repousser à l’infini chez vous.

La laitue


On sait tous que c’est faisable mais cette traitresse que l’on appelle « flemme » nous décourage souvent. Après avoir dégusté un bonne laitue, conservez son coeur et plongez-le dans un bol avec un peu d’eau. Un rebord de fenêtre ensoleillé (ça va bien finir par arriver un jour) sera parfait pour faire grandir votre projet. Changez l’eau régulièrement et vous finirez par apercevoir, au bout de quelques jours, de jolies petits feuilles prendre forme. Plus que quelques semaines et vous pourrez vous délecter de votre création… Recommencez l’expérience jusqu’à ce que mort s’en suive.


Le chou chinois


Comme sa cousine la laitue, le chou chinois se recycle à l’infini. Et de la même manière. On répète pour les distraits du fond : coeur plongé dans un bol d’eau à changer régulièrement, fenêtre ou balcon ensoleillé et le tour est joué. Débridez votre créativité et à vous l’auto-suffisance.


Le céleri


Le céleri c’est un parfait original. Mais c’est aussi et surtout un légume souvent bourré de pesticides. Alors pas question de ne pas le faire vous-même. Pour ce faire, même procédé que pour la laitue et le chou. Tant pis pour ceux qui n’écoutaient pas, on se retrouve aux rattrapages.


Le poireau


Salade de poireaux/vinaigrette : l’entrée parfaite. Pour vous gaver sans modération, il suffit de couper les tiges des poireaux et de les placer dans un bol d’eau, racines vers le bas. Vous n’aurez pas le temps de dire « ouf » que vos bébés auront déjà repoussés. En une petite semaine, les poireaux auront vive allure. L’allure idéale pour vous régaler. La recette fonctionne aussi avec les oignons verts.


Le basilic


Vous sentez cette bonne odeur de soleil et du sud de notre jolie France ? C'est le basilic ! Pour parfumer vos mets les plus estivaux, conservez une branche et placez-la dans l’eau. Plus la tige est longue, plus la propagation est facile. Une petite semaine plus tard, vous verrez des racines apparaître. Laissez-les croître une dizaine de jours puis placez-les dans un pot de terre au soleil. 


L’ail


Il est partout : dans nos salades, dans nos viandes, dans nos sauces… L’ail est la vedette de la cuisine française. Alors autant prévoir un bon stock pour ravir les papilles de toute la famille. Achetez des gousses, plantez-les dans un pot de terre que vous arroserez une fois par semaine. Entre 1 et 2 mois plus tard, vous apercevrez une petite pousse apparaître. Coupez la fleur d’ail et conservez uniquement la partie ressemblant à un oignon vert. Tout sera ensuite question de patience, l’ail mettant plusieurs mois à se former. Il faut au moins ça pour parfumer plats et haleines. 


Le gingembre


L’allié idéal pour apporter une touche d’exotisme à votre cuisine (ou à votre couple…). Pour donner une seconde jeunesse au gingembre, il faut d’abord garder un reste de sa racine. Plantez-la dans un pot de terre à rempotage que vous conserverez dans un lieu humide et lumineux. Menez ensuite votre petite vie : le gingembre met entre 8 et 10 mois pour renaître de ses cendres. Un pari sur l’avenir.

Source image : © soocurious.com

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Déchets et gestes

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe