En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Trop gras, trop salé,... : les bonnes alternatives à la gourmandise

Le guide pratique pour vous gaver en toute tranquilité

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 25 juil. 2016

Antoine Lebrun

Trop gras, trop salé,... : les bonnes alternatives à la gourmandise

Trop gras, trop sucré, trop salé. A en croire tout ce qu’on raconte, notre corps ne supporte plus rien et se nourrir convenablement devient plus une équation que même le regretté Albert Einstein n’aurait su résoudre. Mais heureusement chez Hello Demain, on a les génies les plus brillants de l’ère moderne. Notre fine équipe d’experts vous a concocté le parfait guide des alternatives gourmandes aux aliments les plus caloriques. Vous allez pouvoir vous gaver de cochonneries en toute légèreté.

LE BEURRE

Le beurre, c’est votre vie. Qu’il soit doux ou demi-sel, il est la tête d’affiche de tous vos plats sans exception. Vous êtes français après tout ! Mais ne vous méprenez pas : le gras du beurre parfume autant qu’il fait grossir. S’il reste inégalable, l’aliment le plus utilisé de la cuisine française compte de nombreuses alternatives valables. 


  • les huiles végétales
  • les œufs : ajoutez deux œufs à vos recettes et vous obtiendrez la graisse du beurre
  • le fromage blanc et le yaourt 0%
  • les amandes réduites en purée
  • la compote de pommes
  • l’avocat
  • la banane

LE SUCRE

Oui je sais, supprimer le sucre de notre alimentation est la pire des tortures que l’on puisse infliger à un être humain. Mais il va malheureusement falloir y arriver. S’il est certainement l’allié préféré d’une bonne partie d’entre nous, le sucre est incontestablement la substance que notre corps supporte le moins. Histoire de vous dégoûter un peu (et même si ça risque de ne pas vous empêcher de vous en goinfrer encore), voici un petit listing des méfaits de ce goût délicieux : il favorise la perte de mémoire, les caries, l’augmentation de la pression artérielle, l’insuffisance rénale et la prise de poids qui a une incidence inévitable sur l’érection masculine… Si vous êtes au bord des larmes, c’est que cette thérapie commence à faire son petit effet. Il existe deux alternatives crédibles au sucre. 


  • La vanille : il suffit de diviser la dose en deux et d’ajouter une cuillère à soupe de sucre vanillé. Résultat : beaucoup moins de calories.


  • La cannelle : vous l’ignoriez peut-être mais l’épice amplifie le goût sucré d’un plat. Avec un peu de cannelle dans vos préparations, vous pouvez réduire de moitié la quantité de sucre. Vous jouerez ainsi un tour de magie à vos papilles qui n’y verront que du feu. L’avantage sans les inconvénients.

LES FECULENTS

Les féculents sont la base de notre alimentation. Pain, pommes de terre et autres céréales sont  aujourd'hui légions dans nos assiettes. Riches en énergie, ces aliments sont indispensables à notre bien-être. Alors pourquoi en parler ? S’il ne font pas grossir, les féculents sont riches en glycémique et provoquent un pic d’insuline débouchant sur une sensation de fringale. Il vaut donc mieux les éviter en période de régime.

Pour vous aider dans ce but, vous pouvez remplacer vos pommes frites favorites contre des patates douces au four ou même des frites de pois-chiche (qu’on appelle aussi Panisses). A éviter aussi, pain blanc et pain de mie : une bonne tranche de pain au levain ou de pain complet sera bien plus bénéfique et surtout moins lourd.

LE SEL

Il est LE vilain défaut de beaucoup d’entre nous. Il pourrait s’agir du chocolat mais il est encore plus dangereux pour notre santé. Le sel est le condiment à éviter au maximum. Pourquoi ? Pour les raisons suivantes : le sel favorise l’hypertension artérielle, la rétention d’eau, les ulcères à l’estomac, l’ostéoporose, les accidents vasculaires cérébraux (AVC), l’insuffisance rénale et la fatigue chronique. Ca fait beaucoup. Pour remplacer le sel, la meilleure alternative reste les épices. Un pincée de curcuma et de piment par ci, un soupçon de cannelle et de gingembre par là et le tour est joué. Mais le danger réside surtout dans les plats industriels, extrêmement riches en sel. Ouvrez l’oeil et le bon. 

Source image : © naturafro.fr / medisite.fr / humcasentbon.over-blog.com / lebonbon.fr / redape.com.au/

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier Droit dans mes bottes

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe