En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Efecto Pedal, le cinéma qui ne perd pas les pédales

Il n'y a pas que la course d'orientation qui fasse travailler la tête et les jambes

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 30 août 2016

Antoine Lebrun

Efecto Pedal, le cinéma qui ne perd pas les pédales

Le cinéma de demain nous fera suer. En Uruguay, l’association Efecto Cine a imaginé un concept de cinéma des plus originaux : pour générer l’énergie nécessaire à la projection du film, les spectateurs vont devoir pédaler sur un vélo. 100 % écolo en plus d’être convivial et sportif, le cinéma Efecto Pedal a tout pour plaire (et vous empêcher de vous endormir pendant la séances).

Nous continuons notre tour des pays d’Amérique centrale et du sud, ces nations à la pointe des initiatives écologiques et propres. Après le Chili et le Costa Rica, direction l’Uruguay. La nuit est tombée sur Montevideo, la capitale du pays. Sous le ciel étoilé, un cinéma en plein air attire une foule de cinéphiles invétérés. Rien de bien original jusqu’alors. Sauf qu’au lieu de s’affaler dans leur confortable fauteuil pop-corn en mains, une vingtaine d'entre eux s’affairent à pédaler sur des vélos. Regarder un film ou faire du sport, il faut choisir ? Eh bien non et surtout pas quand l’un dépend de l’autre. Car en pédalant, les spectateurs impliqués créent l’énergie nécessaire à la projection du chef d’oeuvre (ou pas). Une idée génialement écolo qui nous vient d’une association novatrice. 

Le cinéma, ce loisir à énergie humaine

Efecto Cine sillonne le pays pour proposer son service unique. Qu’il s’agisse de grandes métropoles ou de petits villages dépourvus d’électricité, tous ont droit à la visite de l’association. Car si le principe semble ultra-technologique, son installation est toute simple : une vingtaine de vélos reliés les uns aux autres alimentant un générateur projetant lui-même le film sur un grand écran gonflable. Sur les bicyclettes, les spectateurs n’ont qu’à se relayer. Pas besoin d’équipements sophistiqués pour faire fonctionner la bécane, le dispositif peut s’installer n’importe où, même au coeur des villages les plus défavorisés. De quoi mettre du baume au coeur (et aux jambes) des populations. 

Au-delà de l’aspect pratique et ingénieux de ce cinéma éco-responsable, les notions d’implication collective et de partage ressortent également. L’écologie se lie donc à la sociabilité pour rapprocher les individus et les "pousser" à échanger pendant et après la séance de pédalage. De ce point de vue, le cinéma devient une occasion de rencontrer du monde alors qu’il est habituellement un lieu où le silence règne, laissant place aux doublages plus ou moins réussis des acteurs. Il était donc inévitable que la mayonnaise prenne. "Les gens qui pédalent ne voient en général pas le temps passer, se félicite le directeur de l’association Efecto Pedal. Et quand le film s’arrête, ils sont applaudis par les spectateurs, et s’applaudissent eux-mêmes car c’est une vraie fierté pour eux d’avoir participé".

Une idée déjà fertile à travers le globe

Lorsqu’une idée est bonne, elle se popularise forcément. Le cinéma Efecto Pedal en est le parfait exemple. Au Sénégal, pays où les zones rurales demeurent majoritairement sans électricité, un cinéma itinérant propose le même service que le collectif uruguayen. Son nom : Cynécyclo. A travers les villages, l’association diffuse des documentaires sur des thèmes primordiaux comme l’agriculture, le tout avec une technique résolument low-tech.

L'incontournable phénomène envahit même la France où la start-up Ludikenergie propose aux collectivités et associations d’animer des festivités locales ou des journées de sensibilisation autour du vélo et du développement durable. Une révolution qui accorde accès à la culture, sport, partage et environnement. Une formule tout-en-un du bonheur. 

Source image : © Bicihome / Themomentmagazine / Montevideo / Publimetro

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier Les bolides de demain

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe