En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Quand l'urine peut nous donner du gaz

Une douche et un bon petit plat chauffés à l'urine, ça vous tente ?

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 29 juin 2016

Antoine Lebrun

Quand l'urine peut nous donner du gaz

Vos factures de gaz et d’eau vous font régulièrement tourner de l’oeil ? On a ce qu’il faut pour vous soulager. Un scientifique mexicain a créé une technologie permettant d’utiliser l’urine pour chauffer de l’eau et cuisiner. Ironie du sort : devinez un peu où lui est venue cette idée d’enfer…

"C'est aux toilettes que j'ai composé mes meilleures chansons." Cette affirmation ne sort pas de la bouche d’un vulgaire adepte de chansons paillardes (avec tout le respect que je leur dois), mais de celle de Paul McCartney, illustre Beatles. En effet, posé sur notre trône royal, on se laisse aller, se vidant la tête en même temps que le corps. Et c’est justement dans ce genre d’instant que la lumière nous éclate en pleine figure. Gabriel Luna-Sandoval en a fait l’expérience. Tranquillement occupé à recycler le dîner (on a les expressions qu’on mérite…), ce scientifique mexicain de 41 ans a eu la brillante idée d’utiliser son urine pour chauffer l’eau, cuisiner voire même faciliter les voyages dans l’espace. C’est ce qu’on appelle l’ambition.

Une réserve d’oxygène pour astronautes essoufflés

Chanceux d’avoir les compétences nécessaires pour donner forme à son illumination, Gabriel est parvenu à séparer les molécules d’hydrogène et d’oxygène contenues dans son urine, utilisant ainsi l’hydrogène pour produire du biogaz. D’après lui, l’oxygène récupérée dans l’urine pourrait de son côté venir en aide aux astronautes qui, en cas d’urgence, aurait une réserve d’air à inhaler. Une idée saugrenue qui prend une toute autre ampleur puisque l’Agence spatiale mexicaine, contactée par l’AFP, a estimé qu’il s’agissait ici "d’une grande innovation de haute viabilité". Excusez du peu.

Un prototype transformant l’urine en chauffe-eau

C’est bien. Mais pour l’expert, ça n’est pas tout. Le principal intérêt de sa trouvaille est qu’elle constitue une alternative au gaz de pétrole liquéfié (GPL), l’un des principaux facteurs du réchauffement climatique et de la pollution. Après avoir entendu dire que l’urine était très salée, l’âme scientifique de Luna-Sandoval a alors immédiatement pensé : "C’est donc un électrolyte !" Quand une substance est dite électrolyte, c’est qu’elle est conductrice. Partant du postulat selon lequel un adulte normalement constitué produit 1,4 litre d’urine par jour (soir 25 550 litres en 50 ans), l’inventeur s’est alors creusé les méninges pour créer un prototype permettant de chauffer toute sorte de choses : une petite cuve en acrylique de 20 cm2 équipée d’électrodes métalliques dans laquelle est stockée puis transformée l’urine quotidienne. 

La chaleur sans odeur

Pour une douche chaude de 15 minutes, comptez entre 13 et 21 millilitres d’urine. Pour cuire de délicieux haricots pendant une heure dans une cocotte-minute, il vous faudra entre 70 et 130 millilitres de liquide personnel. Le biogaz n’ayant pas d’odeur (OUF !), ni votre douche, ni vos haricots ne vous rappelleront d’où vient cette douce chaleur. Génial. Mais comment faire pour récolter l’urine propulsée au fond de nos toilettes ? Pas de panique, vous n’aurez pas à y plonger les mains puisque Luna-Sandoval propose l’installation d’urinoirs reliés au réservoir de transformation par un système élaboré de tuyauterie. 

Brevetée depuis un mois, cette technologie a toutes les chances d’être développée selon Ulises Cano, membre du Système national des chercheurs du Mexique et expert en électrochimie. Reste simplement à savoir si "elle possède une viabilité économique". Et ça, c’est pas du pipi de chat ! 

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier Les génies du futur

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe