En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Aux Etats-Unis, deux randonneurs marchent sur les déchets

Le grand ménage, step by step

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 28 déc. 2016

Aux Etats-Unis, deux randonneurs marchent sur les déchets

Ils sont grands, bronzés, souriants et semblent sortir tout droit d’une publicité pour Décathlon. Ils s’appellent Seth Orme et Paul Twedt, et ont décidé de parcourir des milliers de kilomètres pour ramasser les moindres déchets qui salissent et polluent les sentiers qu’ils empruntent. Un challenge écolo et sportif, qui a attiré l’attention des médias, et l’admiration des passants. On les comprend.

Le 29 mars 2015, deux amerloques ont entrepris un road-trip délirant et audacieux. Au programme : 3 500 kilomètres et 450 tonnes de déchets ramassés. Car au court de leur périple, très justement intitulé Packing it Out, Seth Orme et Paul Twedt ont décidé de récolter tous les déchets qu’il ont croisé. Une bonne action qu’ils ont essayé de faire partager aux randonneurs rencontrés sur leur route, visiblement pas forcément sensibles à la cause environnementale. 

Le "Leave no trace", ça vous parle ? Ce "mouvement" prône le fait de ne laisser aucune trace derrière soi après un passage dans la nature.Packing It Out est également un appel à l’action pour quiconque sort et apprécie les sentiers de notre nation”, expliquent les deux activistes sur leur blog.

Mégots, matelas, sacs plastiques… Rien n’échappe à nos deux marcheurs, des récoltes les plus habituelles aux plus surprenantes. Et quand ils ne trouvent pas de poubelles, Seth et Paul laissent les déchets dans leurs sacs à dos jusqu’à ce qu’ils croisent une benne dans laquelle vider leur charge opulente. Devenus de vrais mascottes outre-Atlantique, les deux marcheurs sont désormais accompagnés par des marques de vêtements, des équipementiers sportifs et même des produits bio. 

Des déchets plein le dos

Mais alors pourquoi perdre son temps à sillonner l’Amérique alors que les déchets pullulent aux quatre coins du monde ? La réponse est aussi simple que l’initiative : sensibiliser.Le résultat final était un sentier très propre, des tonnes de randonneurs inspirés et plus de 1000 livres de détritus retirés de sentiers pittoresques de l’Amérique.” Baroudant de Mexico jusqu’au Canada, le duo a dépassé ses espérances et celles des autres. 

Prochaine étape : les 2 500 miles séparant l’Île Cumberland en Géorgie, au sud-est des États-Unis, à la péninsule olympique dans l’État de Washington, à l’exact opposé du pays. Une habitude qui devrait prochainement s’exporter puisque nos deux collègues envisagent de franchir les frontière. Pour eux, la Terre est la maison de tous, y compris la leur. Et tout le monde aime quand sa maison est propre. Une bonne façon d’aller faire le ménage chez le voisin. 

Source image : © La Relève et la Peste

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Déchets et gestes

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe