En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Avec le Piñatex, l'ananas devient tendance

Quand un fruit se fait cuir (oui oui, sans "e")

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 22 mars 2016

Avec le Piñatex, l'ananas devient tendance

Une créatrice espagnole a confectionné un tissu similaire au cuir. Sa particularité : il est issu des feuilles d'ananas. Moins cher que le cuir traditionnel, respectueux de l’environnement et biodégradable, le Piñatex devrait bientôt inonder le marché de l'habillement.

Mode et environnement, deux mots rarement associés de nos jours. Quand les luxueux Perfecto en cuir tuent des animaux, les T-shirts bons marchés exploitent de petites mains asiatiques. Le cercle est vertueux pour les entreprises mais ô combien vicieux pour la planète. 

Face à cette triste réalité, une styliste espagnole, Carmen Hijosa, a découvert un moyen unique d'allier style et respect de l'environnement à partir d'un délicieux fruit tropical : l'ananas.

Spécialisée dans la création de tissus durables, la marque Ananas Anam a inventé le Piñatex, une matière faite à partir de fibres de feuilles d'ananas.


Le fruit du hasard

C'est lors d'un voyage d'affaires aux Philippines que Carmen Hijosa est tombée sur des femmes portant des T-shirts à base de fibres de feuilles d'ananas. Reniflant le potentiel du produit, la styliste s'est alors lancée dans sept longues années de recherches jusqu'à ce qu'elle obtienne le tissu parfait.


Innovant et naturel, ce tissu fruité est désormais utilisé pour fabriquer chaussures, sacs et même canapés. Et ses vertus sont multiples : aucun animal n'est tué ou maltraité au cours de sa fabrication, il est 100 % écolo et promet un coup de pouce aux pays producteurs d'ananas. 

L'ananas débarque sur le marché

Comme vous le savez, l'ananas est un fruit (ne vous inquiétez pas, nous avons d'autres choses à vous apprendre...). Et les fruits ont moins de valeur que les animaux. En toute logique, le Piñatex est donc bien moins cher que le cuir traditionnel (environ 23€ le mètre contre 25 à 38€ pour le cuir que l'on connaît). Il n'en fallait pas plus pour que des grands noms de l'industrie du textile ne se positionnent sur le phénomène. Puma et Camper en tête, de nombreuses entreprises testent actuellement des prototypes à base de Piñatex. Le cuir végétal devrait donc bientôt couler à flot sur le marché des fringues. 


Cerise sur le gâteau, les produits en Piñatex sont totalement biodégradables. Plutôt que de gaspiller votre énergie à essayer vainement de vendre votre sac qui part en lambeaux après des années de loyaux services, vous aurez tout le loisir de le mettre au compost et de lui offrir une seconde jeunesse. En plus de faire un heureux quelque part dans le monde. Cette fois c'est sûr : l'ananas est mûr pour conquérir le monde. 

Source image : ©Konbini.com

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Nos amies les bêtes

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe