En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Bill Gates et ses potes à "fonds" dans l'énergie verte

Ca va dépoter sévère… A grands coups de porte-feuilles et d’investissements risqués.

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 12 déc. 2016

Bill Gates et ses potes à "fonds" dans l'énergie verte

Le fondateur de Microsoft envoie l’artillerie lourde pour sauver le monde. Epaulé d’une vingtaine de milliardaires tous plus riches les uns que les autres, Bill Gates a lancé un fonds d’investissement dédié aux énergies vertes. Objectif : permettre à toute sorte d’entreprise de développer leurs idées novatrices à une époque où l’investissement écolo rapporte peu.

Vous connaissez les Avengers et la Ligue des Gentlemen Extraordinaires ? Aussi puissantes soient-elles, ces confréries de super-héros vont désormais devoir faire face à une concurrence des plus féroces. Bill Gates, fondateur de Microsoft (on le rappelle au cas où vous sortiriez d’un siècle de cryogénisation), s’est entouré de ses plus fidèles alliés pour combattre l’une des principales plaies du monde : l’énergie fossile. Et pour gagner la partie, ce bon vieux Bill a décidé d’envoyer du lourd et surtout du riche. Autour de lui : Jack Ma (Alibaba), Jeff Bezos (Amazon), Xavier Niel (Free) et Richard Branson (Virgin) pour ne citer qu’eux. En tout, une vingtaine de justiciers sans cape. 

Sans super-pouvoirs ni gadgets multifonctions, ces héros des temps modernes comptent se servir de ce qu’ils ont en plus du commun des mortels : leur puissance financière. Et pour ce faire, Bill Gates vient d’annoncer qu’il présiderait "Breakthrough Energy Ventures", un fonds d’investissement de plus d’un milliard de dollars dédié aux énergies vertes. Officiellement lancé ce lundi, celui-ci effectuera ses premiers investissements à compter de l’année prochaine et devrait sévir pendant au moins 20 ans. 

Investir sa fortune dans l’énergie propre

Avec une valeur nette combinée de ces administrateurs estimée à prés 170 milliards de dollars (d’après les chiffres de Forbes et Bloomberg), le fonds envisage de soutenir toute sorte d’entreprises innovantes, qu’elles exercent dans la production et le stockage d’électricité, dans l’agriculture et le transport et peu importe qu’elles aient besoin d’un léger financement pour se lancer ou d’un énorme soutien financier essentiel à la commercialisation. 

Notre but est de construire des entreprises qui aideront à fournir à la prochaine génération une énergie propre, abordable, sans émission de gaz à effet de serre Bill Gates

Déjà annoncé lors de la COP 21 de Paris, le lancement du fonds fait partie d’une grande dynamique insufflée par le fondateur de Microsoft. Car s’il a de quoi faire saliver, le fonds n’est qu’une branche d’une autre organisation, la "Breakthrough Energy Coalition". Cette coalition de richissimes investisseurs engagés a pour but de les inciter à investir une partie significative de leur fortune dans le développement de sources d’énergies propres. Un sujet visiblement sensible puisque 25 milliardaires ont décidé de rallier le mouvement, dont Mark Zuckerberg, bien connu fondateur de Facebook.

L’écologie : un investissement risqué

Pourquoi ce fonds spécialement dédié aux énergies propres ? Et pourquoi y rassembler uniquement des milliardaires ? La raison est simple : ces dernières années, le secteur de l’énergie verte a plombé nombre d’investisseurs qui réfute désormais l’idée d’y placer leurs billes. "La pénurie de fonds de capital-risque dans les technologies dédiées aux énergies vertes menace de créer une "vallée de la mort" dans l'industrie, les idées innovantes devenant incapables de trouver le capital nécessaire pour leur commercialisation", a explique John Arnold, l’un des plus fervents investisseurs dans le gaz naturel, dans un communiqué. Regrouper des personnalités bien loin d’être dans le besoin permet un investissement "sans risque", le retour sur investissement n’étant pas vital aux milliardaires engagés. 

Les gens pensent que vous pouvez juste injecter 50 millions de dollars, attendre deux ans, puis regarder ce que vous obtenez. Dans ce domaine, ce n'est pas du tout vrai Bill Gates pour Quartz

En ce sens, le fonds Breakthrough Energy Ventures se présente comme "une source de capital patient", privilégiant l’investissement à long-terme. Mais milliardaires ou pas, l’argent ne se jette pas par les fenêtre. Hors de question donc d’investir n’importe où et n’importe quand. La cible ultime : les projets à fort potentiel. "Quand on en vient au secteur de l'énergie, les gens disent : "Vous ne pouvez pas à la fois faire de l'argent, répondre à la demande et penser à l’environnement, précise Jack Ma sur Recode. Mais nous le pouvons. Et nous le ferons". La guerre est déclarée. 

Source image : © Freaking News / Wired / Collectively

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Les génies du futur

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe