En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Trinquons à la coupe menstruelle !

A consommer sans modération ? N'hésitez pas à réagir à l'article de notre chroniqueuse invitée, Fanny Rabu.

Ecrit par Fanny Rabu Publié le 3 mai 2016

Trinquons à la coupe menstruelle !

Et si demain, on vivait mieux ? Comment ça ? En se respectant plus et notre sympathique planète aussi. Mais seriez-vous prêts à tout pour cela ? Chez Hello Demain, nous laissons aujourd'hui la place à notre chroniqueuse invitée, Fanny Rabu. Une optimiste qui nous parle d'une habitude que les femmes "tardent" à prendre : la coupe menstruelle. Vous ignorez ce que c'est ? Ça tombe bien, elle vous explique !

"Si malheureusement il ne s’agira pas de champagne dans cet article, le liquide dont il est question est tout aussi vital : le sang. Ce très cher sang menstruel pour être exacte. Un cadeau, combiné des hormones et de l’endomètre, qui nous accompagne généralement tous les mois entre 35 et 40 ans de notre vie. Concrètement, ça fait 450 pertes de sang, qui elles-mêmes vont nous coûter une moyenne de 9000€ en tampons et serviettes hygiéniques jetables, auxquels on peut éventuellement rajouter les draps et culottes tâchés et jetés.

Bon... Mais bonne nouvelle, la solution existe ! Elle est écologique, économique et sans danger pour la flore vaginale : c’est la coupe menstruelle.


Mauvaise publicité, réelle efficacité

Toujours méconnue du grand public, elle a pourtant fait sa première apparition en 1937, fabriquée alors en caoutchouc. Depuis, les techniques ont évolué et elle se présente sous la forme d’un réceptacle souple en silicone disponible en pharmacies, en magasins spécialisés ou tout simplement sur le net. Véritable révolution dans le monde de l’hygiène féminine, peu de femmes l’ont adopté à cause d’une communication tournée hippie-rasta-blanc-à-dreadlocks, sans mettre en avant les réels avantages qu’elle apporte.


Certaines études ont montré que dans 85% des cotons hygiéniques était retrouvé du glyphosate. Le nom sonne sucré, mais il se trouve que c’est un désherbant à l’origine développé par Monsanto. Sympa. Les industries refusant de donner la composition exacte des tampons et serviettes, la probabilité de mettre en contact sa flore vaginale avec un herbicide est bel et bien présente. Ce qui peut être pratique en termes d’épilation mais qui l’est nettement moins quand on s’aperçoit que les femmes sont de plus en plus sujettes aux mycoses et aux sécheresses vaginales.

Si on ajoute à cela le fait qu'une femme utilise en France une moyenne de 300 protections hygiéniques jetables par an, c’est près de 5 milliards qui seront jetées dans un seul pays à l’année et en étant majoritairement non biodégradables.


20€ pour 10 ans de tranquillité : les règles sont moins douloureuses

La coupe menstruelle, appelons la "cup" pour faire américain et surtout plus court, a cet avantage considérable d’être lavable et réutilisable pendant 10 ans sans risque selon les fabricants. D'accord mais à quel prix ? Accrochez-vous : environ vingt euros. Oui oui, une vingtaine de deniers pour 10 années de tranquillité. La "cup" ne perturbe pas la flore vaginale grâce à sa composition en silicone médical et les plus aventurières d’entre nous pourrons aller jusqu’au recyclage du sang menstruel en compost ou encrier pour une lettre d’amour enflammée... Mais dans ce dernier cas le taux de réussite n’est pas assuré.


S’il faut compter un cycle pour bien prendre en main son fonctionnement, l'utilisation se révèle ensuite des plus simples avec un temps de pose sans risque de fuite pouvant aller jusqu’à 12h. Après ça, vous n'aurez qu'à la changer sous la douche ou dans les toilettes. Alors trinquons à cette bonne nouvelle et santé !"

Toujours pas convaincues ? On ne sait plus trop quoi faire pour vous... Ah si ! Jetez un œil à cette vidéo d'explications réalisée par l'excellent Madmoizelle.com. Ça devrait avoir raison de vos derniers doutes. 

Et vous, seriez-vous prêtes à tester la coupe menstruelle ? Pourquoi ?!

► Hello Demain est sur un site participatif ou chroniqueurs et chroniqueuses passionnés se succèdent pour apporter leur expertise sur une innovation, un projet, une tendance.

Vous avez un point de vue à apporter, une solution à proposer, une expérience à faire partager ? Contactez nous, et vous serez peut-être sélectionné(e) pour vous aussi, être mis en avant sur le premier site participatif pour aborder l'avenir avec optimisme.

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Sexo demain

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe