En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

L'acné, arme anti-vieillissement de la peau

Des boutons qui changent tout

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 18 oct. 2016

L'acné, arme anti-vieillissement de la peau

L’acné vous ravage le visage et vous bouffe la vie ? Un peu de patience, vous finirez par être les plus beaux ! Une étude réalisée par des chercheuses londoniennes a découvert que les peaux à tendances acnéiques affichaient une forte résistance aux vieillissement. Vous jalousez la peau de vos potes ? Ne vous en faites pas, ils finiront par jalouser la votre dans 30 ans. Une certaine idée de la justice.

Les années passent mais l’acné reste. Vous avez beau entrer dans la vie active et avoir contacté une bonne demi-douzaine de dermatologues, votre peau demeure inlassablement gâchée par la présence d’une ou plusieurs pustules passagères. C’est embêtant, ça peut même être un complexe mais on vous a trouvé de quoi relativiser. "Tout vient à point à qui sait attendre", ça vous dit quelque chose. Concernant votre peau, l’adage devrait être votre devise. 

Des scientifiques britanniques ont découvert que l’acné pouvait, à terme, protéger la peau du vieillissement. Moins belle étant jeune, la peau le resterait davantage à un âge avancé. Publiée dans le Journal of Investigative Dermatology, cette étude a de quoi rassurer les visages meurtris. Pour ce faire, les chercheuses du King's College de Londres ont comparé 1 205 jumelles dont 25 % avaient eu de l’acné. Résultat : les peaux acnéiques présentent des télémètres bien plus longs et résistants dans leurs globules blancs. Le télomère, c’est l’extrémité d’un chromosome qui régule le processus cellulaire responsable du vieillissement. Et de longs télomères assurent une meilleure résistance aux effets (néfastes) de l’âge.  

Souffrir pour être belle…un jour

Si le phénomène est observé depuis de nombreuses années déjà, les dermatologues avaient la conviction que cette particularité était liée à la production naturelle d’huile par le corps. Sauf qu’ils faisaient fausse route. En cause : le gène p53, chargé de réguler la mort cellulaire, dont le processus se retrouve ralentit par la présence d’acné.

"Des télomères plus longs sont un des facteurs probables qui expliquent la protection contre le vieillissement prématuré de la peau chez les individus qui ont souffert d’acné, précise Veronique Bataille, une des chercheuses à l’origine de l’étude. Une autre raison, liée au gène p53 (un protecteur du génome), est aussi pertinente lorsque nous avons examiné l'expression des gènes dans la peau des jumelles acnéiques comparée aux autres".

Mais attention : n’allez pas vous emballer comme The Telegraph et penser que "les acnéiques vivent plus longtemps" car vous aurez complètement tort. Cet enthousiasme inopiné a d'ailleurs obligé le service national de santé anglais à publier un rectificatif pour rétablir la vérité. "L'acné ne rallongera pas votre vie, mais pourrait retarder les signes de vieillissement". Le syndrome Benjamin Button prend tout son sens. Et les acnéiques y gagnent un réconfort non-négligeable. "Ouais j’ai des chtars sur la face mais je serai beaucoup plus canon que toi à 60 ans". 

Source image : © Ma Santé en Parade / Grazia / Pure Actu / Ooreka

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Emporté par la foule

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe