En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

La Setsuna, nouvelle arme anti-obsolescence programmée

Un bolide qui envoie du bois

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 29 juil. 2016

Antoine Lebrun

La Setsuna, nouvelle arme anti-obsolescence programmée

Le fléau de l’obsolescence programmée commence à monter le bourrichon au monde. Las de devoir sans cesse racheter, les consommateurs en ont leur claque et attendent des réponses claires. Ca tombe bien, Toyota en a une : la Setsuna. Cette voiture de bois qui roule à l’électrique se veut increvable. Un vestige du passé à 4 roues.

Vous êtes colère. Voilà 5 ans que vous vivez le parfait amour avec votre bolide, un superbe coupé que vous vous êtes offert après des années de labeur et d’économies. Sauf qu’hier, votre merveille a décidé de vous claquer entre les doigts. Et malgré d’innombrables sauts chez José, le garagiste du coin, votre voiture a toujours un pet de travers. Ca sent clairement le sapin pour votre idylle et tout ça porte un nom : l’obsolescence programmée. Arme secrète de la technologie, cette faille permet aux industriels de s’en mettre plein les fouilles en vous obligeant de racheter tout votre matériel après quelques années. Ca fait mal au coeur et au portefeuille. Emu par votre terrible histoire, un constructeur automobile a décidé de répondre à votre appel de détresse. Ce constructeur, c’est Toyota.

La firme japonaise part en croisade contre l’obsolescence programmée. Consciente des attentes des consommateurs actuels, la firme a décidé d’agir. Son nouveau jouet : la Setsuna. Présenté lors de la Semaine du Design en avril dernier à Milan, le concept-car est entièrement constitué de bois et fonctionne à l’électricité. Un cocktail unique qui fait de cette voiture un modèle tout simplement increvable. Fait de cèdre et de bouleau, la cabriolet biplace rappelle à s’y méprendre un bateau. Pourquoi du bois ? Car c’est "un matériau qui permet d’exprimer l’idée que l’amour grandit à mesure que le temps passe", explique Kenji Tsuji, créateur du Setsuna Concept. Le bois gardant les vestiges du passé, cette voiture devrait traverser les âges et faire office de souvenir-roulant qui se lègue de génération en génération. 

Technique ancestrale et moteur électrique

Mais là n’est pas la seule spécificité du véhicule. En plus d’être totalement électrique, l’autre particularité de la Setsuna, c’est son assemblage. Vous aurez beau chercher, vous ne trouverez ni clou ni vis sur la "carrosserie" et pour cause : le "Sashimono", une technique d’assemblage japonaise ancestrale utilisant chevilles et autres cales, a été utilisé pour concevoir la pépite. Au total, 86 panneaux de bois composent la création. Une oeuvre qui contient tout de même quelques bribes d’aluminium ne serait-ce que dans son armature et dans le chapeau des roues. On leur pardonne pour cette fois.  

Dernière originalité de l’engin : une horloge (en aluminium aussi, attention Toyota…) digne de Retour vers le futur. Si celle-ci donne évidemment l’heure, elle indique également les jours et les années sur une période d’un siècle. Un bon moyen de constaté sa durabilité au fil du temps. Et on garde le meilleur pour la fin : le look. Je ne sais pas vous, mais l’allure générale du bolide m’emballe follement. Entre le Riva et la voiture de Tintin au Congo, le modèle donnerait des airs aventuriers au plus célèbre des casaniers. Et ça, J’ACHETE ! 

Source image : © Toyota

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier Les bolides de demain

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe