En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Première mondiale : la France dévoile sa route solaire !

L'autoroute du soleil peut aller se rhabiller... Voici la vraie route lumière.

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 27 oct. 2016

Antoine Lebrun

Première mondiale : la France dévoile sa route solaire !

Voilà une info qui a de quoi attirer la lumière. Lundi dernier ont débuté les travaux de la première route solaire de France (et du monde), située dans l’Orne. Capable d’alimenter des milliers d’habitations en énergie propre et renouvelable, le premier tronçon devrait voir le jour le 10 décembre prochain. Pendant ce temps-là, Lyon célébrera la Fête des Lumières. Timing parfait.

Sans faire de bruit, la France est sur le point de devenir un précurseur mondial en terme d’écologie. Il y a une dizaine de jours démarrait le chantier d’une route photovoltaïque fonctionnant exclusivement à l’énergie solaire. Une première mondiale, chiffrée à 5 millions d’euros, qui a été inaugurée à Tourouvre dans l’Orne. Une "utopie devenue réalité" selon les propres mots de Ségolène Royal. La voie royale vers l'énergie propre. 

Ne vous méprenez pas : il ne s’agit d’une route capable de recharger les voitures électriques comme il en existe déjà, en Israël notamment. Si on vous dit qu’on tient ici une première mondiale, faites-nous donc confiance. Normalement achevé le 10 décembre prochain, le premier kilomètre de cette route devrait fournir l’électricité à 5 000 habitants. Un miracle made in France concocté par les petites mains de l’Institut national de l’énergie solaire (INES) et l’entreprise Colas (filiale du groupe Bouygues). Le revêtement magique porte d'ailleurs un nom bien connu des puristes : Wattway

3 000 plaques photovoltaïques

Pour mettre en place un projet pareil, inutile de dire que la technologie qui l’accompagne est rodée. Une technologie qu’on va essayer de vous expliquer… Prêts ? Go ! Des cellules photovoltaïques sont insérées dans un mille-feuille de couches successives de quelques millimètres d’épaisseur qui ont la capacité de s’adapter aux dilatations thermiques de la chaussée, aux charges des véhicules et dont la translucidité laisse passer la lumière du soleil. Fin du calvaire, vous pouvez respirer ! (N’hésitez pas à relire la phrase 4-5 fois histoire d’être sûrs de l’avoir bien intégrée). 

Au total, pas loin de 3 000 m2 de dalles photovoltaïques devraient recouvrir la chaussée de la départementale 5. Et ne vous en faîtes pas pour le ratio de production, les 2 000 véhicules empruntant quotidiennement l’itinéraire s’en occuperont. Résultat : une quantité non-négligeable d’énergie propre, locale et renouvelable. Que demande le peuple ?

Pas d'ombres au tableau

S’il ne s’agit "que" de la première route solaire de France (et du monde donc), l’ambition des développeurs est, elle, débordante. “Si on recouvrait un quart des routes, on assurerait l’indépendance énergétique de la France”, s’enflamme Hervé Le Bouc, PDG de Colas, au journal Les Echos. D’autant que l’électricité générée ne se cantonnera à alimenter pas les habitations. Eclairage public, signalisation lumineuse, tramways et entreprises feront aussi partie des bénéficiaires.

Mais avant d’avoir 1/4 de routes solaires, la France préfère tempérer ses objectifs. D’ici 2021, l’Hexagone pourrait compter 1 000 km de routes lumineuses, de quoi assurer la lumière à 5 millions de citoyens. Mais l’opération est lourde et surtout coûteuse : au moins 5 milliards d’euros. Un chiffre astronomique dont les financements, pour l’instant confiés à l’Etat, ne sont pas encore garantis. Si l’autoroute du soleil existe depuis des années, cette nouvelle voie risque bien de lui faire… de l’ombre.  

Source image : © L'Express / Usine Nouvelle / Traveltop

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier Les bolides de demain

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe