En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Avec Sneakairs, EasyJet met le monde à nos pieds

Lâche ton portable et met tes baskets, on part en rando' !

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 31 mai 2016

Avec Sneakairs, EasyJet met le monde à nos pieds

Vent de révolution sur le tourisme ! La compagnie de vols low-cost EasyJet vient de dévoiler une paire de chaussures GPS. Une fois chaussés de Sneakairs, plus besoin de cartes d’explorateur pour trouver votre chemin : vous avez le monde à vos pieds.

On la prend, on la retourne, on la dévore sans lever le museau… Rangez vos idées perverses dans votre slip panthère, on parle ici de la map de votre smartphone. C’est simple : vous êtes censé découvrir un nouveau pays mais vous gardez les yeux rivés sur cet outil qui vous dirige. Et le résultat n’est pas glorieux : souvent, vous vous paumez sans même avoir essayé de vous fier à votre instinct naturel d’aventurier. Il faut dire que la généralisation des smartphones n’aide pas puisque les grandes villes sont de moins en moins pourvues en panneaux de signalisation. Cette tendance regrettable, la compagnie aérienne low-cost EasyJet en a eu assez. Pour l’éradiquer, elle a décidé de révolutionner nos habitudes de voyages en inventant Sneakairs, une paire de chaussures GPS. Relevez la tête et admirez le paysage, bande de geeks !


Vibrant hommage au tourisme

En plus d'être plutôt stylée, la paire de grolles aux couleurs de la société (orange et blanc) est équipée d’une connexion Bluetooth. Une fois reliée à votre smartphone (il reste utile, vous voyez), les Sneakairs utilisent les données de Google Maps. Elles sont donc tout aussi efficaces. Dissimulés dans la semelle, le processeur Arduino et le récepteur s’avèrent totalement invisibles. Pour le reste, tout est une affaire de vibrations : l’orteil gauche pour tourner à gauche, le droit pour l’inverse, deux coups de pression dans les talons quand vous vous plantez de rue et trois pour vous féliciter d’être arrivé à bon port. On savait que le tourisme vous ferait vibrer.


Des baskets aussi peu autonomes que vous

La compagnie d’aviation a annoncé la nouvelle sur une plate-forme web nommée Barcelona Street Project et destinée à évaluer la popularité des baskets connectées avant une éventuelle mise en production. Car oui, la technologie n’est pas encore commercialisée, un peu de patience… Pour le site Wired, qui a eu l’immense privilège de pouvoir tester la paire vibrante dans les rues de Barcelone, le point noir du prototype est son autonomie. Après trois petites heures, la batterie lâche et vous vous retrouvez seul face à vous-même et dans une ville inconnue. LA PANIQUE ! Mais on vous fait confiance, vous reprendrez votre smartphone avant qu’on ait le temps de dire « ouf ». Vous êtes incorrigibles !

Source image : © dogonews.com

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Emporté par la foule

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe