En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Contre la pollution, la Chine s'arme de poils de nez

Le futur nous fait tout de suite moins rêver...

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 2 mars 2016

Contre la pollution, la Chine s'arme de poils de nez

L'ONG WildAid a lancé une campagne choc pour sensibiliser les Chinois à la pollution. Au menu, des poils de nez longs comme des crinières pour stopper les particules néfastes. Une nouvelle tendance bientôt sur les podiums ?

Vous avez toujours rêver d'une tresse avec vos poils de nez ? Foncez réserver votre vol sans retour pour Pékin ! L'ONG WildAid lutte pour la protection du climat et des animaux sauvages. Sans solution face à la croissance de la pollution de l'air chinois, l'organisation s'est lâchée en lançant une campagne choc mettant en scène les Chinois de demain. Et c'est effrayant... Dans ce futur proche, humains et animaux auraient muté pour s'adapter à leur environnement (comme l'Homo sapiens avant eux) en développant d'immenses poils de nez, seule arme contre la pollution dans le pays. Eh oui, vous l'ignoriez peut-être mais le poil de nez est une excellente barrière naturelle contre les particules polluées. Messieurs, rangez cette pince à épiler et cessez donc de vous faire souffrir !

Dans ce clip vidéo aux airs de film d'horreur, la pilosité nasale se transforme en cheveux à coiffer comme un accessoire de mode. Le slogan ne laisse pas de place au doute et sonne comme une mise en garde : "Change the air pollution before it changes you" ("changez la pollution de l'air avant qu'elle ne vous change"). Efficace.

Le pays où humour et utilité riment avec censure

"Nous avons voulu trouver un moyen ironique de parler d'un problème grave", explique May Mei, un représentant de WildAid China. Et c'est peu de le dire... Deuxième pays le plus pollué après les Etats-Unis, la Chine fait face à des pics de pollution extrêmes. Les chiffres sont encore plus criants : chaque jour, l'air pollué tue plus de 4 000 Chinois et les cas de cancer du poumon ont explosé de 465% au cours des 30 dernières années. 

Des données alarmantes mais le plus triste reste à venir : visionnée plus de 200 000 de fois, la vidéo a finalement été censurée par les autorités locales... Heureusement, la France tolère encore l'humour surtout lorsqu'il est utile. Nous pouvons donc continuer de nous délecter de cette idée géniale. Cependant, une question demeure sans réponse à la rédac' : avec le légendaire système pileux asiatique, comment faire pousser cette festoyante chevelure nasale ?


A Pékin, il est même possible de construire des briques avec la poussière récoltée dans l'air. Écolo ? Pas sûr...

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Les temps changent

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe