En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Lux Confluence, le bâtiment qui se chauffe à l’eau usée

De l'eau bien chaude (presque) aux frais de la princesse

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 21 sept. 2016

Antoine Lebrun

Lux Confluence, le bâtiment qui se chauffe à l’eau usée

A Lyon, le néo- quartier d’affaires de Confluence multiplie les constructions. Au coeur de ce champ de travaux, un bâtiment détonne. Sous ses allures de proue de paquebot, le Lux Confluence cache un système unique pour chauffer l’eau des occupants. A l’origine du projet, on retrouve la société Biofluides environnement, spécialisée dans la production d’eau chaude à partir…des eaux usées.

Les eaux usées font grimper le mercure. Alors que la consommation énergétique des ménages est aujourd’hui devenu le nerf de la guerre écologique, la société Biofluides environnement a trouvé une nouvelle parade anti-CO2. L’entreprise française s’est spécialisée dans la production d’eau chaude à partir des eaux usées. Une technologie hyper calée qui permet de réduire sensiblement les émissions de gaz à effet de serre et la consommation énergétique. Bonne nouvelle : Biofluides environnement vient d’équiper un tout nouvel immeuble situé dans le quartier en vogue de Lyon, Confluence. 

Lux Confluence. Non, ça n’est pas le dernier palace réservé au gratin lyonnais. Il s’agit plutôt du tout premier bâtiment français à être équipé du système ERS. Kezako ? Le sigle ERS, c’est pour “Energy recycling system”. Ca vous fait une belle jambe, hein ! Formulé autrement, ça désigne le procédé permettant de produire de l’eau chaude à partir des eaux usées. Ecologique et économique, cette nouveauté a tout pour plaire. 

ERS, comment ça marche ?

Le dire, c’est bien beau. Mais le faire, c’est une autre paire de manches. Biofluides environnement récupère les eaux usées (aussi appelées "eaux grises", en référence à la couleur qu’elles arborent après être passé dans votre douche ou baignoire…) grâce à un collecteur. L’eau stockée passe ensuite dans deux cuves : la première pour décanter et la seconde pour capter et emmagasiner les calories de chaleur contenues dans l’eau. Et c’est là que les chemins se séparent : les eaux usées dépourvues de chaleur filent dans les égouts tandis que les calories récoltées stagnent dans une pompe à chaleur. L’eau chauffée n’a donc plus qu’à remonter jusqu’aux logements. Habile, n’est-ce pas ?

Quelle plue-value ?

Vous doutez de l’intérêt d’un tel procédé et on peut vous comprendre. Mais vous allez constater que les économies sont loin d’être négligeables. L’ERS couvre 90 % des besoins en eau chaude sanitaire (douche, bain, évier, lave-vaisselle, lave-linge…) du bâtiment. Et vous l’ignoriez peut-être mais chauffer l’eau produit du CO2. Alors récupérer de la chaleur existante pour la réutiliser permet d’importantes économies d’émissions néfastes. Forcément, la consommation énergétique change du tout au tout : jusqu’à -40 % par rapport à une chaleur 100 % gaz et -75 % par rapport à une chaleur 100 % électrique. Résultat : des coûts énergétiques records compris entre 4 et 5 kw/h de chaleur produite pour 1 kw/h d’électricité fournie. A priori, vous êtes conquis. 

Une super idée..mais à quel prix ?

Pour acquérir cette superbe technologie qu’est l’ERS, il faudra débourser entre 60 000 et 200 000 €. Oui, ça fait une sacrée fourchette mais tout dépend des résultats espérés et de la surface du logis. La machine installée au sous-sol du Lux Confluence a coûté 70 000 €, une somme en partie payée grâce aux subventions de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Et si l’investissement s’avère onéreux, sa rentabilité est rapide puisque le système se nettoie tout seul et ne nécessite qu’une inspection annuelle pour l’entretien. Un achat pour la vie, en gros. 

Source image : © Antoine Lebrun

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Dossier L'air part en fumée

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe