En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Un potager flottant sur les eaux de New York

Des fruits et légumes made in NYC

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 13 juin 2016

Un potager flottant sur les eaux de New York

Un jardin flottant sur une barge au milieu de l’Hudson River en plein coeur de New York. Lancé fin avril, le projet fou nommé "Swale" vient de terminer sa campagne de crowdfunding avec succès. Dans les prochaines semaines, un potager géant arborera les eaux new-yorkaises.

L’eau, nouvelle terre de verdure. Après la "plantation" d’arbres au beau milieu d’une rivière à Rotterdam, un potager flottant va bientôt voir le jour à New York. Lancé par l’artiste plasticienne Mary Mattingly, le projet "Swale" souhaite installer une forêt sur une barge flottante dans l’Hudson River, le fleuve séparant les Etats de New York et du New Jersey. La campagne de crowdfunding lancée le 25 avril dernier sur la plateforme Kickstarter a porté ses fruits. Avec un peu plus de 32 500 $ récoltés sur les 32 000 $ escomptés, le projet va voir le jour dans les prochains mois grâce aux 333 généreux donateurs. Un potager au coeur de New York, ça en jette ! 


Des fruits et légumes made in NYC

L’idée est claire et ambitieuse : réinventer la production agricole à l’intérieur de grandes villes pour prouver que, malgré l’espace réduit, l’agriculture peut trouver sa place dans les cités les plus prisées. Mêlant art et culture botanique, l’immense barge accueillera une forêt d’arbres fruitiers, de baies et même un potager. Objectif : récolter 3 000 kilos de fruits et légumes dès la première année.


Mary Mattingly, l’artiste à l’origine de l’initiative, n’en est pas à son coup d’essai : “En 2009 j’ai travaillé sur un projet nommé “Waterpod”, qui recréait un système de vie complet sur une barge. (…) Nous avons collecté l’eau de pluie, mangé le fruit de nos récoltes, les œufs de nos poules, utilisé l’énergie solaire ; nous étions complètement autonomes sur la structure.

Un test de 6 mois qui avait permis de créer les contours du projet fou qui attend Mary Mattingly. New York va donc accueillir sa première barge potagère. Il nous reste un peu de place sur la Seine non…?

Source image : © matadornetwork.com/gizmag.com

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Droit dans mes bottes

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe