En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Un village zéro déchet et 100% autonome près d'Amsterdam

ReGen Villages inaugurera le village idéal en 2017

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 29 juil. 2016

Un village zéro déchet et 100% autonome près d'Amsterdam

ReGen Villages créé le monde de demain. Basée en Californie, cette société immobilière va inaugurer un village zéro déchet et 100% autonome près d’Amsterdam. En étroite collaboration avec le cabinet d’architecte Effekt, ReGen Villages va permettre aux habitants de son « village parfait » de produire énergie et nourriture tout en recyclant déchets et eaux usées. Patience jusqu’en 2017.

Bien loin de notre cher Hexagone, ReGen Villages, une entreprise immobilière californienne, tente de répondre aux problèmes primordiaux que représentent le changement climatique, la surpopulation ou encore le manque de terres d’accueil pour arbres. Si ces questions nous touchent forcément, la distance qui nous sépare de la société américaine nous fait vite oublier l’information. Sauf que ReGen Villages a décidé de changer les choses, et ce non loin de chez nous. Associée au cabinet d’architecture danois Effekt, la société s’est lancée un pari fou : concevoir le prototype d’un village zéro déchet et 100% autosuffisant dans la ville d’Almere, à une vingtaine de minutes d’Amsterdam.

Avec ses allures de quartier résidentiel, le village utopique rassemblera une centaine de maisons sur une surface de 15 500 m2. Le principe étudié repose sur cinq grands enjeux : construire des maisons à énergie positive, réaliser une production alimentaire biologique à haut rendement, obtenir des énergies renouvelables, recycler les déchets et filtrer les eaux usées. Du pain sur la planche. Mais tout semble déjà savamment ficelé. 

De la bouffe bio à gogo

Pour ce qui est des denrées alimentaires, James Ehrlich, PDG de ReGen Villages, a révélé son optimisme sans faille au site américain Fast Company : "On prévoit des tonnes de nourriture bio chaque année – des légumes, des fruits, des noix, du poisson, des œufs, du poulet, des produits laitiers et des protéines issus de tout petits animaux". 

La méthode : une fusion de différentes techniques agricoles telles que l’aéroponie, l’aquaponie ou encore la permaculture. Avec un seul objectif : atteindre un haut rendement en consommant le moins d’eau et d’énergie possible. 

L’animal nourrit l’homme, l’homme nourrit l’animal

Côté tri et recyclage, tout est également prévu. Les déchets organiques ménagers sont transformées en biogaz et en nourriture dont les animaux d’élevage se délecteront sans vergogne. Pour l’engrais des multiples cultures, les excréments de ces derniers feront largement l’affaire. En d’autres termes, le cercle sera totalement vertueux : la production animale et végétale remplira les estomacs humains tandis que les déchets humains alimenteront les généreux bestiaux. La parfaite complémentarité. 

Recyclage extrême et électricité à la demande

Inutile de souligner que dans une telle organisation, le gaspillage sera l’ennemi public numéro 1. Tout sera réutilisé jusqu’à l’eau, qu’elle soit usée ou issue de précipitations. Pour l’électricité, de nombreux panneaux photovoltaïques décoreront les toits des maisons et un parc éolien fera le reste. La biomasse emmagasinée servira à permettre aux habitants de rouler en voitures électriques rechargeables sur un vaste parking prévu à cet effet. 

La porte ouverte à toutes les fenêtres

Alors que le prototype devrait aboutir en 2017, les concepteurs de ReGen Villages ont les dents qui raillent le parquet. Ils pensent déjà à bâtir de nombreux autres projets notamment adaptés à des zones au climat difficile (Moyen-Orient) et la démographie croissante (Inde et Afrique subsaharienne). Car James Ehrlich en est certains, "si nous continuons à construire le même genre de banlieues [qu’auparavant] en Inde ou en Afrique, la planète ne va pas suivre". Ca serait quand même dommage.

Source image : © Effekt

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Déchets et gestes

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe