En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Urban Rigger jette les étudiants à l'eau

Vivre sur l'eau ? Carrément ! Dans un conteneur ? Vraiment ?!

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 4 oct. 2016

Urban Rigger jette les étudiants à l'eau

Après l’obtention d’un diplôme, la recherche d’appartement est sans doute le plus grand défi que les étudiants ont à relever. Pris d’assaut, exorbitants ou très éloignés, ces quelques m2 viennent ajouter une source de stress supplémentaire dans des esprits déjà torturés. Urban Rigger l’a bien compris et propose des logements dans des conteneurs…sur l’eau et pour 2 fois moins cher. Le projet développé dans le port de Copenhague devrait rapidement s’exporter aux quatre coins de l’Europe. Paris ?

On n’a beau nous rabâcher l’inverse, la vie étudiante reste semée de tracas épineux. Après avoir obtenu son bac, il faut trouver une (grande) école et qui dit grande école dit souvent grande ville. Pour quitter le confortable cocon familial, il faut aussi trouver un appartement. Oh pas grand chose, 15m2 feront l’affaire, on ne demande pas la lune… La dernière fois que j’ai visité un 15m2 (12 très exactement), c’était une chambre de bonne à Paris à 600 €/mois et avec une cinquantaine d’autres dossiers sur le coup. L’enfer. J’ai finalement opté pour la solution familiale dans la lointaine banlieue et ses 2h de transports quotidiens pour aller en cours. 

Mais la solution ultime à ce problème pourrait se trouver dans un conteneur ! Je vous l’accorde, ça fait pas vraiment rêver. Mais attendez un peu les explications. Urban Rigger est une jeune et dynamique entreprise danoise. Sa spécialité : créer des logements eco-friendly. Jusqu’ici rien d’incroyable. Mais au lieu de s’ajouter à la masse qui se rue sur quelques m2 dans les beaux quartiers, la société mise sur les zones inoccupées comme…la surface de l’eau. Une barque ? Non. Une maison sur pilotis façon Bahamas ? Non plus. Un bon gros conteneur ! 

Vivre sur les flots pour deux fois moins

Tout droit sorti de la tête de l’architecte danois Bjarke Ingels (également détenteur de 10 % d’Urban Rigger), le projet fou a été inauguré le 21 septembre dernier à Copenhague. Le concept : 680 m2 de conteneurs modulables divisés en 12 chambres d’étudiant. Elégants et gorgés de lumière, les logements possèdent une chambre, une salle de bain et une kitchenette. Côté parties communes - parfois reliées par des escaliers - on retrouve une petit cour mignonnette, un toit/terrasse ou encore un garage à kayak. Montant du loyer : 600 $ contre 1 200 $ en moyenne pour un appart situé dans la même zone centrale de la ville. L’eau deux fois moins chère que le béton. Qui l'eut cru !

En plein coeur du port, les constructions sont totalement autosuffisantes. Electricité fournie par les panneaux solaires arborant le toit, chauffage et air climatisé assurés par l’inertie thermique de l’eau. Ne cherchez plus d’inconvénients, vous n’en trouverez pas (enfin si, je vous fais confiance pour trouver quelques points négatifs au concept).

La porte ouverte à toutes les fenêtres

Pour Urban Rigger, il s’agit d’un premier test grandeur nature. Mais l’idée principale reste d’exporter le modèle dans d’autres grandes villes européennes. Et c’est là qu’on peut commencer à s’exciter…! Car oui, beaucoup "cochent les cases nécessaires pour l’accueillir" selon Bjarke Ingels. Quelles cases ? Forte population étudiante due à de nombreuses universités, manque de logements, loyers gigantesques et accès à l’eau. Rien qu’en France, une bonne dizaine de ville semble faite pour ce projet.

Si la société doit aujourd’hui verser un loyer à la ville de Copenhague pour avoir accès à son front maritime, l’objectif à terme est que les municipalités lâchent des espaces publics gratos. Pourquoi le feraient-elles ? Parce qu'elles ont aussi énormément à y gagner ! 24 logements sont actuellement à l’étude en Suède. Dans le même temps, New York se serait déclarée intéressée par l’idée. Quid de Paris ? Rien…pour le moment ! 

Source image : © Urban Rigger

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Emporté par la foule

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe