En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Wildesk délocalise votre bureau dans la nature

Quand votre building se transforme en forêt de conifères

Ecrit par Antoine Lebrun Publié le 16 nov. 2016

Wildesk délocalise votre bureau dans la nature

Métro, boulot, dodo. C’est triste à en pleurer mais votre quotidien est parfaitement expliqué dans cet adage redondant. Pas de panique, on a trouvé la solution à vos problèmes. Wildesk développe un concept de caravanes connectées installées en pleine nature. L’objectif : apaiser le travailleur que vous êtes tout en améliorant sa productivité. Désormais, vous n’irez plus au bureau. Vous irez en balade.

Le bureau. Si cette évocation peut en réjouir certains, hyper heureux de la symbiose qui règne avec leurs collègues, d’autres vivent cette épreuve comme le pire des calvaires. C’est vrai qu’il faut s’y faire : le voisin de bureau qui déglingue les touches de son ordi au moindre mail, le patron à l’humour bien gras qui se permet des réflexions que même belle-maman n’aurait pas eu le toupet de lancer, le téléphone de la secrétaire, un peu plus loin, qui résonne encore dans vos tympans les week-ends et jours fériés. Le bagne. 

Pour toutes ces personnes à la limite de l’implosion, il existe désormais une solution : Wildesk. Parfait mélange entre nature ("wild") et bureau ("desk"), cette société organise des espaces de travail dans des caravanes vintages installées en pleine nature. 

Le projet est devenu concret il y a un peu moins d’un an en découvrant l’existence de bureaux connectés à la nature aux Pays-Bas Alexis de Loynes, fondateur de Wildesk pour UP le mag

Une productivité perdue dans la nature

Pour son baptême du feu, la start-up a déniché une caravane des années 70 sur le Bon Coin qu’elle a posé au bord du canal de l’Ourcq au nord de Paris. Ca change de La Défense. Mais alors pourquoi aller se perdre dans les bois pour bosser alors qu’un coin de votre table de séjour ferait l’affaire ? A cette question, l’université de Stanford répond par une étude : bucher dans un environnement naturel augmenterait la productivité de 30%. Et l’Ifop-JNA en rajoute une couche en estimant que 6 millions de Français perdraient plus de 30 minutes de temps de travail en raison des nuisances sonores en open-spaces.

Les bureaux traditionnels sont de plus en plus challengés par des nouvelles tendances comme le coworking, le nomadisme ou la multiplication des indépendants. Notre projet s’inscrit dans cette tendance de fond en proposant de réserver des espaces de travail naturellement inspirants Alexis de Loynes pour le site Soon Soon Soon

Vintage oui, mais surtout connectée

Mais n’allez pas croire que le but est de vous plonger dans Into The Wild, perdu dans une caravane vétuste et délabrée. Dans ce lieu de travail-détente, bureau, chaises, connexion wifi (mot de passe : Into The Wild, tiens tiens...) et mini-frigo sont de la partie. Oui, vous pourrez même vous descendre une bibines entre deux dossiers. Alors comment on en profite ? Il suffit de réserver. Travailleurs indépendants comme grandes entreprises peuvent se lancer de l’aventure. Seul petit hic : le prix, allant de 70 € la demi-journée à 149 € pour un jour complet. Mais l’automatisation d’un système d’entrée et de sortie, prévue par le fondateur, pourrait bientôt permettre à Wildesk de proposer des prix moindres. 

Pour vous convaincre de franchir le pas, le site internet de la start-up met en avant des témoignages de clients conquis. 

Super expérience ! Nous souhaitons organiser notre prochain séminaire dans des Wildesk Remi Aubert, CEO de AB Tasty, plateforme d’optimisation des conversions

Car derrière la stratégie de la jeune entreprise se cache un enjeu social d’importance : le confort des conditions de travail. Bien lancée sur l’amélioration du bien-être professionnel, Wildesk vient d’élargir son offre et propose désormais formations, animations et évènements visant à sensibiliser les entreprises à cette cause vitale. Mieux encore, la société offre même de végétaliser votre lieu de travail. Des compétences multitâches qui n’empêchent pas les petites mains de Wildesk de retaper deux nouvelles caravanes connectées donc une dans les arbres (!!!) ! "L’idée est de les proposer dans les espaces verts parisiens l’été prochain", se réjouit Alexis de Loynes. De quoi pendre un peu de hauteur sur son boulot.


A lire sur le même thème : La seconde jeunesse des containers maritimes

Source image : © Wildesk

Récompensez ce chroniqueur par un like !
Dossier Emporté par la foule

Rejoins le projet Hellodemain et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe


Les dossiers liés

Rejoins le projet Hellodemain
et fais partager aux autres tes découvertes

Je participe